Communiqué de Presse - 16 mai 2013

>> Retour à la liste des communiqués de presse


Baromètre de la location meublée à Paris 1er trimestre 2013 :
L'évolution des loyers des meublés Parisiens demeure inférieure à celle de l’IRL


Chiffres baromètre Lodgis Location meublée Paris T1 2013

Selon l’Insee, l’IRL (indice de référence des loyers), permettant aux propriétaires de revaloriser chaque année les loyers, a progressé au 1er trimestre 2013 de seulement 1,54% sur un an. Cette hausse est la plus faible depuis la fin 2010.

Avec une croissance en moyenne de 0,49% par rapport au 1er trimestre 2012, les loyers des meublés ont également peu augmenté.

Cette faible augmentation des loyers ne se vérifie pas dans les locations meublées du centre de Paris (+2,06%). Cependant, on observe une stabilité dans les arrondissements hors centre et une baisse conséquente des loyers des meublés dans l’ouest Parisien (-3,46%).


Une demande croissante des pays émergents

Origine géographique des loueurs de meublé à Paris - Chiffres baromètre Lodgis Location meublée Paris T1 2013

Les demandes française et européenne connaissent une légère baisse mais se maintiennent, malgré la crise, en première (30%) et deuxième (28%) position des demandes de location meublée temporaire à Paris.
Les pays émergeants, tels que l’Asie (12%) et les autres pays du monde (9%), profitent quant à eux du contexte économique actuel pour gagner quelques points.


Les missions professionnelles, premier motif des séjours en location meublée

Motif de séjour à Paris pour les loueurs de meublé - Chiffres baromètre Lodgis Location meublée Paris T1 2013

Plus de la moitié (55%) des locations meublées sont destinées à des fins professionnelles. En effet, les entreprises sont de plus en plus en recherche d’alternatives pour loger temporairement leurs salariés, dans des conditions aussi confortables et moins coûteuses que l’hôtel, qu’ils soient en déplacement de moyenne ou de longue durée (formations, stages, missions,s alons, etc).

La part des étudiants se maintient à 30% par rapport au trimestre dernier, confirmant qu'avec ses nombreuses universités et grandes écoles, Paris reste une ville de référence pour les étudiants français et étrangers.

Pour les 15% restants, les motifs de leur séjour dans des locations meublées à Paris sont variables : raisons familiales (séparation, divorce…), travaux dans leur logement d’origine, nécessité d’assister un proche hospitalisé, etc.