Baromètre de la location meublée à Paris 3ème trimestre 2014

>> Retour à la liste des communiqués de presse


Les loyers des meublés parisiens repartent légèrement à la hausse :
les premiers effets de la loi ALUR ?


Baromètre Lodgis de la location meublée à Paris : les chiffres du 3ème trimestre 2014

La tendance du 3ème trimestre est légèrement à la hausse : après une quasi stabilité d'un an, puis une baisse sensible des loyers des meublés parisiens d’avril à juin (-2,68% par rapport à N-1), le prix du mètre carré repart à la hausse avec +0,72% en moyenne. Les prémices des effets de la loi Alur pourraient être à l’origine de ce phénomène.

En raison de la loi du 24 mars 2014 pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové, dite loi ALUR, les honoraires liés à la mise en location d'un logement sont désormais à la charge exclusive du bailleur. Ces dispositions sont entrées en vigueur le 15 septembre dernier. Afin que ces nouvelles mesures aient le minimum d'incidence sur les revenus locatifs des propriétaires, ceux-ci ont pu être tentés de récupérer l’éventuel manque à gagner en augmentant leurs loyers. En effet, l’évolution moyenne du prix des meublés au mètre carré est de +1,06% sur le mois de septembre, ce qui pourrait concorder avec le calendrier de l’application du dispositif.


Les étudiants anticipent la rentrée scolaire

Les raisons de la location meublée à Paris

Représentant un peu plus de la moitié des motifs de séjours (51%), les études arrivent en tête du classement. La période de rentrée scolaire a certainement incité les étudiants à emménager dans la capitale à l’occasion des vacances d’été ou en septembre, pour les moins pressés. Par ailleurs, les mois de juillet et août sont également propices aux séjours linguistiques pour les étudiants étrangers.

Les autres motifs (12%) demeurent relativement stables et sont d’ordre plus personnel (raisons familiales, travaux dans le logement principal, accompagnement d’un proche hospitalisé, etc.)

Les raisons professionnelles représentent quant à elles 37% des locations en meublés, soit une augmentation de presque 6 points par rapport au 3ème trimestre 2013. Les collaborateurs en mobilité professionnelle (expatriation, mutation, formation, etc) ont là encore profité de la rentrée pour entamer leur nouvelle mission temporaire à Paris.


La France et l'Europe, toujours en tête

Les origines géographiques des loueurs de meublés à Paris

La provenance géographique des locataires reste globalement stable, notamment le nombre de locataires français (25% contre 26% au T3 2013). Une augmentation de près de 4% est à noter pour les membres de l’Union Européenne par rapport à l’année précédente. Les séjours linguistiques et les stages, de quelques semaines à quelques mois, sont en effet répandus en juillet et août.



A lire également :