Baromètre de la location meublée à Paris / 1er trimestre 2017

>> Retour à la liste des communiqués de presse


+0,5% : les prix sont stables dans la capitale !


Baromètre Lodgis de la location meublée à Paris : les chiffres du 1er trimestre 2017

A Paris, les prix des logements loués en meublé connaissent une très légère hausse au cours du premier trimestre de l’année : 36,97€ au mètre carré en moyenne, soit +0,5% par rapport à la même période en 2016. Tandis que l’Observatoire Clameur affiche une baisse des loyers de l’ensemble du marché locatif parisien à -0,8%, la location meublée tire son épingle du jeu. Lodgis note une augmentation un peu plus nette du côté des arrondissements les plus excentrés de la capitale, où les prix au mètre carré grimpent de 2%. Seul le centre de Paris, qui concentre les biens immobiliers aux loyers les plus élevés, connait une variation négative mais toutefois limitée à -0,2%. Ainsi, la tendance qui s’applique de façon générale au marché du meublé parisien est stable, suivant de façon naturelle l’inflation des prix.


Les locataires en provenance de l’Hexagone en hausse


Près de 36% des locataires de meublés parisiens sont originaires du territoire français, un chiffre en hausse de 5% par rapport au premier trimestre de l’année précédente. La capitale attire ainsi davantage de locataires français domiciliés en région ou à l'étranger, pour un hébergement temporaire en meublé. Représentant 31% des locations réalisées au cours des trois premiers mois, les européens se maintiennent dans le classement à un niveau stable.
A l’inverse, les locataires étrangers en provenance de continents plus lointains, comme l’Asie (-2%) ou l’Amérique (-1%), voient leur proportion en léger recul au sein du panel, bien que leur part cumulée constitue tout de même un tiers de l’ensemble des locataires (33,3%).

Les origines géographiques des loueurs de meublés à Paris au 1er trimestre 2017


Les locations pour raisons personnelles plus nombreuses


Les données statistiques concernant les motifs des locataires de meublés parisiens sont assez identiques d’une année à l’autre. Les raisons professionnelles - mutations temporaires, formations, missions de quelques mois - affichent une certaine stabilité avec plus de la moitié (52%) des locations réalisées. Ainsi, la demande des entreprises pour loger leurs collaborateurs en déplacements reste constante. Même analyse pour les locataires étudiants : un tiers des locations meublées à Paris accueillent une population universitaire ou en cursus au sein des grandes écoles.
Seule la part des séjours pour motif d’ordre personnel évolue en passant de 13% à 15% entre 2016 et 2017. La location meublée permet en effet d’apporter une solution temporaire à des situations telles que la réalisation de travaux dans la résidence principale, l’accompagnement d’un proche hospitalisé ou encore l’hébergement provisoire suite à un divorce ou un retour d'expatriation.

Motif du séjour des locataires en meublé à Paris au 1er trimestre 2017



A lire également :