Comment choisir un bien pour le louer en meublé ou en vide ?

>> Retour aux conseils pratiques


Acquérir un bien immobilier pour le mettre en location meublée ou vide représente un investissement immobilier souvent important, surtout dans les grandes agglomérations comme Paris, où les prix de l'immobilier sont élevés. Il est donc nécessaire de se renseigner au préalable sur l'état du marché immobilier local et d'être vigilant, comme pour tout achat immobilier, à l'environnement et à l'état du bien.


1/ L'environnement de l'appartement


Avant toute chose il faut être attentif à l'environnement. Un appartement dans un quartier agréable de Paris, proche des commerces et bien desservi par les transports en commun se louera plus facilement, et en cas de besoin, se revendra également sans difficultés.
Pour les biens en copropriété, il est important de faire attention à l'état général de l'immeuble (hall d'entrée, cage d'escalier, ascenseur...) car les locataires y seront sensibles. N'hésitez pas à vous renseigner auprès du syndic, avant même la signature d'un compromis de vente, sur les travaux prévus à court et moyen terme.


2/ Un appartement avec ou sans travaux avant de le louer ?


Le fait d'acquérir un bien en parfait état présente certains avantages. Vous pourrez le mettre en location meublée ou vide dès la signature de l'acte de vente chez le notaire, mais surtout cela vous évitera les contrariétés liées à la réalisation de travaux (établissement des différents devis, comparaison, choix de l'entreprise, période et délais de réalisation des travaux, suivi du chantier).

Effectivement réaliser des travaux dans l'appartement que vous souhaitez louer prend du temps mais peut vous permettre de réaliser une économie financière importante, le prix d'un bien à rénover étant généralement intéressant. Avant d'acheter un appartement pour le mettre en location meublée ou vide, il est vivement conseillé d'effectuer une visite accompagné d'un architecte ou d'un entrepreneur, afin d'évaluer le coût approximatif des éventuels travaux et ne pas risquer d'avoir de mauvaises surprises.

D'un point de vue fiscal, si vous optez pour la location meublée et que vous déclarez vos revenus de location meublée au régime réel, vous pourrez déduire ou amortir le coût des travaux de vos revenus locatifs, vous permettant ainsi de réduire votre imposition.


3/ Dès la visite, pensez à l'agencement de votre appartement à louer


Dès la visite d'un bien, il vous faut envisager la façon dont vous pourrez l'agencer pour le louer au mieux et au plus vite. Faire appel aux services d'un architecte peut être judicieux pour vous aider à optimiser l'espace et éviter les erreurs d'agencement. Par exemple, la hauteur sous plafond d'un studio peut être intéressante en permettant l'installation d'un lit en mezzanine, élément qui ne manquera pas d'être pris en compte dans la fixation du loyer de votre appartement si vous le louez en meublé.


4/ ... et au futur loyer de votre appartement


Il est également utile de se renseigner rapidement auprès des professionnels de l'immobilier et de la location en particulier pour avoir une idée du loyer qui pourra être pratiqué pour l'appartement que vous louerez meublé ou vide et du taux de remplissage qui pourra être atteint. D'ailleurs, si vous empruntez pour réaliser votre investissement locatif, la banque ne manquera pas de vous demander une ou plusieurs estimations du loyer par des agences immobilières expertes.