Baromètre Lodgis / Location meublée à Paris : une baisse des loyers durant le 2ème trimestre de 2014

>> Retour à la liste des communiqués de presse


Baromètre de la location meublée à Paris 2ème trimestre 2014 :
une baisse des loyers constatée


Avec un écart moyen de -2,68% par rapport au 2ème trimestre 2013, les loyers des meublés connaissent une baisse significative allant jusqu’à -4,44% dans l’Ouest Parisien et -4,13% dans le centre de Paris, où les prix restent les plus élevés.

La baisse des loyers de la location meublée à Paris en chiffres

Le contexte économique tendu, la promulgation de la loi ALUR et sa mise en place balbutiante conduisent à une crispation du marché locatif, y compris en location meublée.
Des rotations de locataire moins fréquentes, tendance marquée par l'augmentation de la durée moyenne de séjour (+6.3%), des propriétaires plus attentistes et des négociations de loyers plus fréquentes participent à cette baisse des loyers.


Les étudiants se tournent vers la colocation

Dans l’ensemble, les statistiques des motifs de séjours restent relativement stables : les raisons professionnelles arrivent en première position, suivie des études. Les 21% restants concernent des motifs de séjour d’ordre personnel (relogement, raisons familiales).
Représentant 29% des motifs de séjours, les études enregistrent une légère baisse de 3 points par rapport à l’année précédente (32% au 2ème trimestre 2013).

La location meublée à Paris : les raisons des séjours
Si la location meublée attire toujours les étudiants, il semblerait que la colocation, formule particulièrement économique, connaisse un succès grandissant auprès des locataires étudiants, mais aussi auprès des propriétaires détenteurs de grande surface à louer.
Les raisons professionnelles représentent quant à elles la moitié des locations en meublés de la capitale ce trimestre-ci. Les collaborateurs expatriés, mutés, en formation ou en mission participent à faire de la mobilité professionnelle le premier motif de séjour pour des locations meublées temporaires.


La France et l’Europe toujours en tête

La location meublée à Paris : les origines géographiques des locataires
La provenance géographique des locataires reste globalement stable. La France représente à elle seule plus d’un tiers des locataires (38%), et enregistre +3 points par rapport au 2ème trimestre 2013. L’Europe comptabilise quant à elle le quart des effectifs et conserve donc sa stabilité (26% au 2ème trimestre 2013). A noter, une forte hausse des locataires russes (+32%) et des locataires japonais (+16%).



A lire également :