30 ans d’ERASMUS - Conseils pratiques pour louer à des étudiants en mobilité

>> Retour à la liste des communiqués de presse


Chaque année la France accueille davantage d’étudiants en provenance de l’Union Européenne. A l’occasion des 30 ans du programme ERASMUS, Lodgis, agence immobilière parisienne spécialisée dans le meublé, délivre ses conseils pratiques pour louer un bien plus facilement.


Plus de 30.000 ERASMUS en France


Entre 2010 et 2014, le nombre d’étudiants ERASMUS hébergés en France a augmenté de 28%. Aujourd’hui, ce sont près de 30 000 étudiants européens qui viennent passer 3 à 9 mois au sein du système de l’enseignement supérieur(1). La France est ainsi le 3e pays le plus attractif, derrière l’Espagne et l’Allemagne ; et Paris est la ville la plus prisée(2). Lorsque les étudiants choisissent d'y venir, l’une de leurs premières préoccupations est inévitablement celle du logement.


Etudiants en mobilité : l'importance d’un dossier bien préparé


Arriver dans une nouvelle ville, pour quelques mois, peut relever du parcours du combattant, mais il est tout à fait possible de trouver son logement avant de partir, notamment grâce aux agences spécialisées dans la location meublée. Visites virtuelles, accompagnement pour monter son dossier de garantie, signature électronique du bail sont autant d’atouts permettant de choisir un bien en toute tranquillité avant d’arriver sur place. Les étudiants qui chercheront leur logement à leur arrivée, devront se munir d'un dossier complet : original et copie de la pièce d’identité, certificat de scolarité, justificatif de domicile et documents attestant de leurs ressources financières. Par ailleurs, en aucun cas, le propriétaire ne peut exiger de documents relatifs à la vie privée du candidat (certificat médical, relevé de compte bancaire, etc.), ni demander de versements avant la signature du bail.


Garant à l'étranger ou Caution Locative Etudiante


Pour toute location, des garanties financières seront demandées. Il arrive souvent que l'étudiant n'ait pas de parent ou de proche ayant des revenus en France qui puisse se porter caution, mais les propriétaires peuvent accepter un dossier avec une caution vivant et ayant des revenus à l'étranger. En cas de difficulté, s’il est plus difficile de poursuivre une caution à l'étranger, dans la pratique le proche s'est engagé moralement et prendra en charge les impayés sur simple demande. Par ailleurs, le risque d’impayé est limité, l'étudiant étranger ayant généralement anticipé et mis de côté le budget nécessaire pour réaliser ses études en France. Si le propriétaire ne souhaite pas accepter un garant ayant des revenus à l'étranger, il existe une autre solution : la CLE (Caution Locative Étudiante). Ce dispositif, géré par le CROUS, permet à l’Etat de se porter garant pour les étudiants ne disposant pas de caution locative, comme un garant sur le territoire national. Il suffit de justifier d’une résidence en France dans le cadre de ses études et d’être âgé de moins de 28 ans au moment de la signature du bail (exception faite pour les doctorants et les post-doctorants).


Les APL, une aide supplémentaire pour se loger


De plus, l'Aide Personnalisée au Logement est une aide accessible aux étudiants européens. La demande est à effectuer sur le site de la Caisse d'Allocations Familiales, dans les 3 mois qui suivent l'arrivée dans le logement concerné.


Infographie Lodgis sur les étudiants en mobilité à ParisL’accès au logement est une priorité pour l’intégration des étudiants ERASMUS durant leur séjour et, face à une offre de logements universitaires insuffisante(3), la location meublée est une solution qui a le vent en poupe : elle leur évite l'achat de mobiliers et d'équipements ménagers coûteux et encombrants, surtout pour des séjours temporaires.

Découvrez l'infographie de Lodgis sur le profil des étudiants en mobilité à Paris.



(1) : http://ressources.campusfrance.org/publi_institu/etude_prospect/chiffres_cles/fr/chiffres_cles.pdf
(2) : Paris se classe 2ème en 2017, selon le classement QS Best Student Cities
(3) : https://www.challenges.fr/immobilier/pourquoi-la-penurie-des-logements-etudiants-attire-les-investisseurs-prives_425641

A lire également :