Les impacts de la crise sanitaire : prudence et augmentation récente de la demande

Après un premier trimestre synonyme de reprise nuancée pour la location meublée traditionnelle, Lodgis, le leader du marché à Paris, dévoile son baromètre pour le deuxième trimestre 2021. Si le début du trimestre a été plus difficile avec une mobilité toujours balbutiante, la demande est désormais en forte croissance pour la rentrée de septembre : en juin 2021, Lodgis enregistre +43 % de demandes de location par rapport à juin 2020 et +18 % par rapport à juin 2019. Cette reprise observée en juin, mois stratégique avant la période estivale, synonyme de forte rotation locative, laisse présager un troisième trimestre actif.
Parmi les faits marquants en comparaison avec le premier trimestre 2021 :


L’analyse d’Alexis Alban, Directeur Général Adjoint de Lodgis

“Le deuxième trimestre confirme la reprise nuancée qui s’engage depuis le début de l’année : après un début de trimestre impacté par le troisième confinement, le mois de juin a vu les demandes pour la rentrée augmenter de nouveau.

La mobilité est toujours très challengée et la haute saison a commencé avec un décalage : les projets de mobilité professionnelle ont été retardés sur la première partie du trimestre, les étudiants ont tardé à revenir et les touristes ne sont pas encore de retour. Un effet de rattrapage se manifeste depuis le mois de juin et va se poursuivre cet été, avec de nombreuses demandes d’étudiants et de professionnels pour la rentrée de septembre, qui devrait marquer le retour des étudiants et une demande importante des locations meublées. Si en avril nous comptions des départs anticipés et des annulations en lien avec le contexte sanitaire, depuis le mois de mai de nombreux biens vacants sont de nouveau loués.
Le succès du bail mobilité se confirme avec un phénomène nouveau : de plus en plus de sociétés l’utilisent pour loger leurs salariés.
Pour la provenance des locataires, la tendance observée au premier trimestre est toujours d’actualité : les locataires français sont toujours nombreux avec une demande en hausse (61,7 % des locataires sont français, soit + 3,2 % par rapport à l’année dernière), suivis ensuite par les locataires européens (18,8 % soit une augmentation de 1,3 % par rapport à la même période en 2020).

S’il est encore trop tôt pour avoir la certitude d’un retour à la normale, nous attendons avec impatience la période estivale puis la rentrée pour voir se confirmer la reprise qui se dessine depuis début juin pour le marché de la location meublée traditionnelle.”


Loyers : une hausse des prix pour les arrondissements de Paris centre

Les prix des loyers au mètre carré sont en hausse par rapport au premier trimestre pour les 8 premiers arrondissements de Paris : + 2,4 %.
L’augmentation des loyers est généralisée pour tous les arrondissements parisiens : Lodgis observe une hausse de 1,3 % par rapport au premier trimestre 2021.

Pour les surfaces louées, ce sont les studios les plus nombreux : 48,6 % avec une légère augmentation de 0,9 %.


Origine des locataires : le retour timide des locataires étrangers

La tendance observée au deuxième trimestre 2021 est la même qu’au premier trimestre 2021 : les locataires français sont les plus nombreux (61,7 % contre 58,5 % à la même période l’année dernière).
Les locataires européens sont plus nombreux que l’année passée : 18,8 % (17,5 % l’année dernière à la même période).

“Le fait marquant ce trimestre est la reprise, depuis début juin, de la demande et des signatures de baux auprès de locataires étrangers”, explique Alexis Alban.


La mobilité est challengée

Si la mobilité professionnelle représente 55,8 % des locations ce trimestre, elle est tout de même en légère diminution par rapport au deuxième trimestre 2020 : - 0,9 %.

La mobilité étudiante reste à un niveau similaire avec une légère augmentation de 0,1 % : 27,1 % au deuxième trimestre, contre 27 % au deuxième trimestre 2020.

L’absence de touristes est compensée par des locations pour des motifs variés (besoin de logement pendant les travaux dans une résidence principale, raisons familiales etc.).

"Ces chiffres sont le reflet de cette mobilité impactée par la crise sanitaire", explique Alexis Alban. "Si nous devrons attendre la prochaine rentrée scolaire pour voir la mobilité étudiante revenir à un niveau habituel et les projets de mobilité professionnelle reprendre, nous pouvons noter que 27% d’étudiants en fin d’année scolaire représente tout de même un volume non négligeable (au T2 2019, seulement 24% de nos locataires étaient des étudiants). Cette baisse de la mobilité étudiante est donc modérée : le volume croissant d’étudiants français, le confinement et les modifications du calendrier scolaire liées à la crise ont pu inciter les étudiants à décaler leurs projets de mobilité sur la fin du trimestre, sans y renoncer totalement."


Les baux de résidence principale continuent d’augmenter

L’augmentation initiée au premier trimestre 2021 se confirme pour les baux de résidence principale : + 11,2 %. Pour le deuxième trimestre, les baux de résidence représentent 41,3 % des baux signés. “Cela s’explique par l’allongement de la durée de location, qui s’élève en moyenne à 221 nuits”, explique Alexis Alban.

Le bail mobilité continue lui aussi sur sa lancée : + 6,3 %, il représente 27,7 % des baux signés ce trimestre.

“Nous constatons que de plus en plus de sociétés utilisent le bail mobilité pour loger leurs salariés, explique Alexis Alban. Nous nous en réjouissons : chez Lodgis, nous avons toujours cru à ce bail et l’avons proposé dès son lancement. Nous voyons dans ces chiffres une opportunité de trouver d’autres solutions, peut-être en créant un bail société hybride, à la fois souple et sécurisant, pour encadrer les locations professionnelles. Il faut bien distinguer la location de tourisme de ces locations professionnelles : il s’agit d’une installation à titre d’habitation d’un collaborateur dans un cadre professionnel. L’enjeu est capital pour les entreprises : le logement d’un collaborateur est clé pour l’attractivité et le dynamisme d’une entreprise. Nous devons pouvoir apporter une solution adaptée à ces besoins. Les agences immobilières seraient les bons acteurs pour leur apporter cette solution et un accompagnement sur-mesure.”



A lire également :

Retour à la liste des communiqués

Propriétaires

Vous avez un bien que vous souhaitez mettre en location meublée ? Profitez de toute l'expertise de Lodgis pour la location et la gestion locative de votre bien... à partir de 3,9%TTC !

Déposer une annonce


Vous souhaitez référencer votre logement meublé sur notre site ? Publiez votre annonce dès maintenant, c’est GRATUIT et SANS EXCLUSIVITÉ !

Déposer une annonce

Contactez-nous


Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres de location et de gestion locative à partir de 3,9% TTC ? Notre équipe de conseillers experts est à votre disposition !

Être recontacté +33 1 70 39 11 07
Contact Presse

Agence OXYGEN

Emmanuelle Catheline & Aude Jasaron

T :+33 6 79 06 36 11

@ : envoyer un mail

Dossier de Presse

Télécharger

bubble-speech-1

8 langues
parlées

hands-1

accompagnement
personnalisé