Des loyers qui baissent, des locataires français, étudiants et des baux résidence principale en hausse : le marché de la location meublée se relève et se ré-invente

Quelques semaines après le déconfinement, Lodgis dévoile son nouveau baromètre de la location meublée à Paris. Le leader de la location meublée en Ile-de-France dresse un bilan d’étape pour le secteur, lui aussi impacté par la récente crise sanitaire :


L’analyse d’Alexis Alban, directeur général adjoint de Lodgis

La location meublée a clairement su tirer son épingle du jeu en cette période de crise. Toutefois, elle y est parvenue en se réinventant et il s’agit d’une vraie opportunité pour repenser le secteur et le métier d’agent immobilier. Pour garantir cette réussite, chez Lodgis nous prônons le 100 % digital, qui nous a permis pendant la crise de proposer des réponses utiles et adaptés au contexte pour offrir au final un accompagnement sur-mesure à nos propriétaires et locataires. C’est dans ces moments qu’on perçoit la vraie valeur de notre accompagnement et de notre rôle d’intermédiaire, tant dans l’expertise que sur le terrain.
Nous sommes persuadés que la location meublée a de beaux jours devant elle : elle est plus flexible et plus rentable que la location meublée touristique. De nombreux acteurs la plébiscitent, enrichissent son écosystème, font évoluer les réglementations qui sont elles-mêmes nourries par les nouvelles tendances de consommation de l’habitat.”


Une baisse des loyers parisiens contextuelle et temporaire

Avec un loyer au m² de 36.56 € au deuxième trimestre 2020, Lodgis observe une baisse de 5 % des loyers parisiens : il était de 38,50 € à la même période en 2019.
“Nous pensons que cette baisse est contextuelle et sans doute temporaire : l’offre est nettement supérieure à la demande puisque de nombreux propriétaires, qui louaient jusqu’à présent leurs biens sur des plateformes de location saisonnière touristique (comme Airbnb), se tournent vers la location meublée traditionnelle. De nombreux propriétaires font alors le choix de baisser le montant du loyer pour louer rapidement et ainsi éviter une vacance trop longue et une baisse significative de rentabilité sur l’année. Toutefois, les prix pourraient revenir à la normale d’ici quelques mois, une fois les locataires étrangers de retour en France et à Paris”, explique Alexis Alban.


Des locataires français de plus en plus nombreux

Le trimestre dernier, la proportion des locataires français est largement en hausse : + 22,5 points par rapport à T2 2019. Ils représentent près de 60 % des clients Lodgis lors du dernier trimestre (versus 36 % en 2019 à la même période). Les locataires européens et américains sont, eux, moins nombreux : respectivement - 12,5 points et - 7 points.
“Là aussi, la crise sanitaire tient une place majeure dans l’explication de cette augmentation. Si les locataires français plébiscitent depuis plusieurs mois déjà la location meublée, c’est cette fois la fermeture des frontières pendant la crise qui a redéfini le profil type du locataire de meublé. Et cette tendance risque de se confirmer avec la baisse des loyers des meublés parisiens : une véritable opportunité pour les locataires français d’accéder à un logement meublé, et ses nombreux avantages, au prix du vide”, analyse Alexis Alban.



Les étudiants plus nombreux que les professionnels

Autre fait marquant : les étudiants sont plus nombreux qu’au deuxième trimestre 2019, avec une augmentation de 3 points en proportion. Les locataires professionnels, eux, sont moins nombreux avec une baisse de 4 points.
“Nous pouvons expliquer ces changements par le fait qu’il est plus facile pour des étudiants d’organiser leur rentrée universitaire dès maintenant. En revanche, les professionnels ont moins de visibilité sur leur mobilité : report des missions, des expatriations et déploiement à grande échelle du télétravail. La réouverture des frontières et la reprise progressive de l’activité pourraient faire s’inverser la tendance ou en tout cas relancer les locations habituelles des professionnels en mobilité, français et étrangers”, explique Alexis Alban.


Pour la première fois depuis son lancement, le bail mobilité connaît un léger ralentissement

Les baux en résidence principale sont les seuls baux à avoir connu une augmentation ces derniers mois : avec + 11 points, ils représentent un tiers des baux signés pendant le deuxième trimestre (au lieu des 22% sur T2 2019), au détriment des baux mobilité, société et résidence secondaire.
“La crise sanitaire a temporairement sonné le glas de la mobilité, notamment des étrangers qui projetaient de séjourner à Paris. Les locataires de meublé sont donc majoritairement Français, et s’installent durablement, dans le cadre de déplacements nécessaires, prévus. Ils sont moins concernés par une mobilité professionnelle mouvante. Cela va de pair avec l’augmentation de la durée moyenne de séjour, qui s’élève sur cette période à 6 mois, soit une hausse de 12 jours.
Toutefois, il s’agit d’une analyse contextuelle et court-termiste portant sur les 3 mois de crise que nous venons de traverser. Nous avons hâte de voir ce qu’il va se passer cet été et en septembre suite à la ré-ouverture des frontières, la rentrée universitaire et le retour des professionnels en mobilité”
, explique Alexis Alban.



A lire également :

Retour à la liste des communiqués

Propriétaires

Vous avez un bien que vous souhaitez mettre en location meublée ? Profitez de toute l'expertise de Lodgis pour la location et la gestion locative de votre bien... à partir de 3,9%TTC !

Déposer une annonce


Vous souhaitez référencer votre logement meublé sur notre site ? Publiez votre annonce dès maintenant, c’est GRATUIT et SANS EXCLUSIVITÉ !

Déposer une annonce

Contactez-nous


Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres de location et de gestion locative à partir de 3,9% TTC ? Notre équipe de conseillers experts est à votre disposition !

Être recontacté +33 1 70 39 11 07
Contact Presse

Agence OXYGEN

Emmanuelle Catheline & Aude Jasaron

T :+33 6 79 06 36 11

@ : envoyer un mail

Dossier de Presse

Télécharger

bubble-speech-1

8 langues
parlées

hands-1

accompagnement
personnalisé