Location meublée : quel régime fiscal choisir pour déclarer ses revenus locatifs ?

Les revenus tirés d’une activité de location meublée entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Pour les déclarer, vous avez donc le choix entre deux régimes d’imposition : le régime Micro-BIC et le régime réel.


Les avantages du régime Micro-BIC

Le principal intérêt du régime micro BIC réside dans sa simplicité et sa rapidité déclarative : dans votre déclaration de revenus complémentaires, il vous suffit de renseigner le montant des recettes annuelles brutes perçues pendant l’année dans la case prévue à cet effet.

Vous bénéficierez alors d’un abattement de 50% et le montant de votre impôt sera égal au pourcentage de la tranche à laquelle vous appartenez, appliqué au 50% des recettes locatives restantes.

La condition pour bénéficier du régime micro BIC est que vos revenus locatifs doivent être inférieurs à 70 000€ par an. Les sociétés ne peuvent bénéficier de ce régime déclaratif.


Les avantages du régime réel

Le principe du régime réel consiste à déduire de vos revenus locatifs toutes vos dépenses et charges d’activité ainsi que l’amortissement du bien, de l’équipement et du gros œuvre.

Déclarer au régime réel est donc plus complexe et contraignant sur le plan administratif car vous devez tenir une comptabilité afin d’établir une liasse fiscale (contenant bilan, tableau des immobilisations et des amortissements, relevé de provisions, etc.), puis la télétransmettre à l’administration fiscale.

Mais il faut savoir que dans plus de 80 % des cas, déclarer au régime réel est plus avantageux que déclarer au régime micro-BIC, et vous permet même d’être exonéré d’impôts sur vos revenus locatifs pendant une dizaine d’années !

A lire également : « Comment déclarer ses revenus de location meublée au régime réel ».


Conclusion : quel régime déclaratif choisir ?

Si vous avez acheté un bien pour vous lancer dans la location meublée, il sera plus intéressant de déclarer vos revenus locatifs au régime réel car vous pourrez, lors de votre première déclaration, déduire les frais de notaire, les frais d’agence ou encore les intérêts d’emprunt et amortir le bien, ainsi que tout l’équipement et les éventuels travaux.

En revanche, s’il s’agit d’un bien dont vous avez hérité, ou que vous détenez depuis très longtemps, il se peut que le régime micro-BIC soit plus avantageux car le montant des charges et dépenses liés à votre activité de LMNP pourrait être inférieur à 50% des revenus locatifs touchés sur l’année.

Afin de déterminer quel régime fiscal sera le plus avantageux pour déclarer vos revenus de location meublée, il existe des simulateurs en ligne, notamment le simulateur gratuit de jedeclaremonmeuble.com, qui, en quelques clics, vous orienteront vers le bon régime déclaratif.

Bon à savoir : vous pouvez changer de régime d’imposition quand vous le souhaitez, sachant que le régime choisi vaut pour une année et est tacitement reconductible.

Propriétaires

Vous avez un bien que vous souhaitez mettre en location meublée ? Profitez de toute l'expertise de Lodgis pour la location et la gestion locative de votre bien... à partir de 3,9%TTC !

Déposer une annonce


Vous souhaitez référencer votre logement meublé sur notre site ? Publiez votre annonce dès maintenant, c’est GRATUIT et SANS EXCLUSIVITÉ !

Déposer une annonce

Contactez-nous


Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres de location et de gestion locative à partir de 3,9% TTC ? Notre équipe de conseillers experts est à votre disposition !

Être recontacté +33 1 70 39 11 07

Retour aux conseils pratiques

bubble-speech-1

8 langues
parlées

hands-1

accompagnement
personnalisé